La guerre fait rage. Deux camps s'opposent, déchirant le monde. Lequel choisirez-vous?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bellissima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kanaliou Scarlet



Messages : 342

Date d'inscription : 06/08/2010

MessageSujet: Bellissima   Lun 18 Fév - 20:40

Voilà, je me lance dans une fic sur OUT, c'est un Belle/Regina. et voilà le chapitre 1

Réveil


Un grand bâtiment en centre-ville, tout est blanc, les murs, le plafond, la peinture. Chambre 212, murs blancs, sol et plafond blancs. Une jeune fille est allongée dans le lit à barreau de fer de la pièce. Elle est branchée de partout par des machines qui émmetent des bips régulièrement. Elle a les cheveux châtains et elle est d'une beauté subjugante. Elle a l'air jeune; 16 – 17 ans environs. Elle dort, ou elle n'est pas consciente. Elle commence à s'agiter, les bips des machines s'accellèrent. Elle ouvre grand les yeux, regarde autour d'elle. Elle crit t s'assit, elle tire sur les aiguilles. Des infirmières entrent et la forcent à se rallonger. Elles lui attachent les bras et les jambes aux barreaux du lit. Elles essayent de lui parler mais elle ne les entend pas. Elle finit par se calmer, comprenant que résister ne sert à rien. Elle attend patiement qu'on daigne la libérer. Un homme en blouse blanche entra et ordona qu'on lui enlève ses liens, ce que les infirmières firent.
-Mlle Gold, dit-il, vous êtes enfin réveillée. Je suis navrée que l'on vous ait traitée de la sorte, mais vous ne deviez pas bougez avec ces aiguilles dans vos bras. Comment vous sentez-vous? Vous avez mal quelque part?
Elle comprend alors que c'est un medecin.
-Euh ... oui. Je vais bien. J'ai l'esprit un peu embrouiller, c'est tout.
-Je vois. La morphine fait bien son travail. Ce n'est pas trop mal. Vous êtes à l'hôpital depuis une semaine. Vous étiez gravement blessée quand vous êtes arrivée. Est-ce que vous vous souvenez de quelque chose?
Mlle Gold se souvenait parfaitement, l'appartement de son père, la souffrance, la honte.
-Oui.
-Écoutez, je sais que c'est difficile, mais la police va arrivée dans quelques minutes. Vous devrez tout leur raconter. Vous avez compris Mlle Gold?
-Oui.
Un long silence s'installe. Les infirmières quittèrent la salle. Environ un demi-heure plus tard, deux policiers entrèrent, suivis d'une jeune femme aux cheveux longs et noirs avec des mèches rouges. Sa beauté était égal à celle de Mlle Gold. Elle devait avoir 20 - 21 ans. Elle se précipita vers la jeune fille alitée.
-Belle! Oh Belle! Je suis tellement désolée!, disait-elle, je n'aurais jamais du te laisser seule avec lui.
La denommée Belle se redressa lentement. Son regard était sombre, plein de regret, de tristesse et de remord.
-Ne dis pas ça Ruby, répliqua t-elle, tu n'avais pas le choix, c'est moi qui t'ais demander de partir. Tu n'aurais fait qu'agraver la situation. Ça aurait pu être toi dans ce lit. Et je ne l'aurais jamais permis. Je tiens trop à toi. De toute façon, personne n'aurait pu prévoir ce qui allait ce produire.
L'un des policiers se racla la gorge.
-Veuillez m'excusez, Mlle Gold, je dois prendre votre déposition.
Le regard de Belle se fit encore plus sombre si c'était possible.
-Bien, allons-y, dit-elle, je vais essayer.
-Merci.
Il tenait un calepin, près à noter ce que Belle allait répondre.
-Vous vous souvenez de ce qui c'est passé ce soir là?
-O ... Oui.
Elle était beaucoup plus timide, renfermée en présence des policiers et elle ne voulait pas que Ruby soit là, elle ne voulait pas que Ruby entende ça.
-D'accord? Est-ce que vous pouvez nous raconter cette soirée? C'est très important, vous ne devez ommettre aucun détail.
Un moment passe, tout le monde regardait Belle. Ruby était assise à côté d'elle, elle lui tenait la main.
-Je .. je ne peux pas, finit-elle par dire.
-Je vois, ce n'est pas grave Mlle. On va passer à une autre question. Ce genre d'évènement s'est-il déjà produit auparavant?
-N ... Non! C'était la première fois! Jamais auparavant mon père n'a ...
Elle ne termine pas sa phrase.
-D'accord, d'accord, dit le policier, calmez-vous, ne bougez pas.
Belle voulu se redressez un peu;
-Aaaahhh!, gémit-elle.
Le médecin acouru à son chevet.
-La morphine ne doit plus faire effet.
Il accrocha une perfusion, la brancha à un tuyau, lui même connecté au bras de la jeune fille.
-Voilà, ne vous agitez plus Mlle Gold. Vous avez de la chance qu'aucun os ne soit brisé.
Il retourna à sa place initiale.
-Bien, reprenons, ajouta le policier, avez-vous une idée de pourquoi votre père a fait ça?
-Oui.
Belle soupira et continua:
-C'est ma faute.
-Non!, répliqua Ruby, ne dis pas ça! Ce n'est pas ta ...
-Ruby, S'il-te-plais, la coupa Belle, c'est entièrement ma faute. Il nous a vu ensemble. J'aurais du être plus prudente.
-Ton père est un salaud! Tu n'es pas responsable de ce qu'il a fait.
-Ruby, malgré ce qu'il a fait, il reste mon père. Ne l'insultes pas.
Ruby voulu répliquer, mais elle s'en abstin. Belle était fragile en ce moment, elle ne voulait pas se disputer avec la jeune fille.
-Bien, merci pour vos réponses, dit le policier.
Ce dernier semblait quelque peu embarrassé par la situation. Il donna à Belle une carte, de visite peu être.
-Appelez-nous si vous désirez parler, ajouta t-il.
Il fit un signe à l'auter agent et ils commencèrent à sortir.
-Attendez, cria subitement Belle.
Le policier se retourna.
-Oui?
-Que va t-il se passer lorsque je sortirais de l'hôpital. Où vais-je allez? Vivre?
-Vous êtes encore mineure. Mr et Mme Charming ont acceptés de vous prendre sous leur tutelle.
Belle connaissait bien James et Blanche-Neige Charming. Elle les avait rencontré lors d'une énième soirée de riche que son père avait organisé. Ils étaient venus avec leurs parents. Ils sortaient déjà ensemble. Ils avaient respectivement 22 et 21 ans. Ils ont hérités de leur parents il y a 1 ans. Ils s'étaient mariés quelques mois auparavant. Belle était même le témoin de Blanche-Neige. Elle n'avait pas l'âge requit, mais Blanche avait insisté et son père avait finalement accepté. Elle était devenu une proche amie d'eux. Belle fut heureuse d'apprendre qu'elle allait vivre avec eux. En plus, elle allait pouvoir rester dans le même lycée. Ce n'était pas pour ses amis qu'elle était heureuse de rester là-bas, ses amis étaient les livres, elle adorait la littérature. Elle avait un ou deux amis dans sa classe, mais c'est tout. Si elle voulait rester là-bas, c'était parce que Ruby, qui avait obtenu son bac et qui travaillait maintenant, était serveuse dans le café de sa grand-mère. Ce dernier était à deux minutes à pied du lycée. Belle y allait voir Ruby tous les jours, à chaque pause, à chaque heure de libre, assez rare il est vrai. Elle était toujours là-bas. Elle était rassurée de pouvoir garder ses habitudes, de pouvoir rester avec Ruby.
-Merci, répondit simplement Belle.
Elle ne savait pas quoi dire de plus.
-Au revoir Mademoiselle, ajouta le policier.
Ils sortirent de la chambre. Ruby approcha son visage de Belle.
-Je passerais te voir demain. Bonne nuit, dors bien, chuchota t-elle.
Elle déposa furtivement ses lèvres sur celles de Belle et quitta la pièce. Un mince sourire s'étira sur les lèvres de la jeune fille. Ruby lui avait tellement manquée. Elle n'était pas consciente toute cette semaine, mais à son réveil, Belle avait ressentit un immense vide dans sa poitrine. Elle était complètement éprise de la brune aux mèches rouges. Belle repensait à tous les moments qu'elle avait passé avec elle, elle était au comble du bohneur avec Ruby.
-Vous avez de la chance, vous savez.
Belle sursauta, le médecin était encore là.
-C'est une femme vraiment remarquable, continua t-il, elle est restée à votre chevet tous les jours, aussi longtemps que l'hôpital le permettait. Elle vous aime vraiment beaucoup.
-C'est vrai. Elle est fantastique, répondit Belle, je peux vous poser une question? Quel jour sommes-nous?
-Le 15 août Mademoiselle.



Je ne mord pas mais si on me pousse à bout méfiez vous. Smile
Je ne suis ni sadique, ni folle. En revanche, n°2 et N°5 le sont. Wink
Kanaliou, créatrice du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magierpg.superforum.fr
 

Bellissima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie en tout genre :: Création :: Fanfiction :: ☆ Autre Univers :: Fiction et Fanfiction-